Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 19:20
Adamello Ski Raid 2015 - Coupe du monde - Ski-Alpinisme - 12 avril 2015
Adamello Ski Raid 2015 - Coupe du monde - Ski-Alpinisme - 12 avril 2015

Adamello Ski Raid 2015 - Coupe du monde - Ski-Alpinisme - 12 avril 2015

"Compétition par équipes de 2, faisant partie du circuit international de "La Grande Course", qui regroupe sur deux années: la Pierra-Menta, la Mezzalama, Le Tour Extrem du Ruitor, la patrouille des Glaciers, l'Altitoy Ternua, et donc l'Adamello Ski Raid. Elle se déroule entre le Trentin-Haut-Adige et la Lombardie, au départ de Ponte di Legno. Sa caractéristique principale réside dans sa longueur de 43 km, et son dénivelé de 4000m, le tout, dans une altitude comprise généralement entre 2600 et 3554m, au point culminant du monte Adamello. Autant dire que ce n'est pas à prendre à la légère! Les ascensions au programme, nous on fait passer par le Passo Presana, Canalino, le Canonne de Cresta Croce (magnifique passage), le Monte Adamello, le Passo degli Italiani et le Passo Venezia.

Je me suis à nouveau associé à mon co-équipier Wilfrid Jumére, pour nous lancer dans cette aventure des cimes. Toutefois, je suis avant le départ trés inquiet, car je souffre d'une forte lombalgie depuis le mercredi précédent la course, et chaque jour passant, la douleur s'est accentuée. Willy a bien pris soin de moi, avec des massages et des étirements, mais sans résultat probant. Dimanche matin, réveil à 02h45 pour le dernier repas, puis direction la ligne de départ pour une entrée dans la raquette à 04h30 (il faut être motivé), où 300 autres équipes s'agglutinent. Le départ donné, nous faisons tous le sprint sur une neige merveilleusement gelée et recaillée par la nuit. Les premières pentes raides vont être délicates pour les équipes n'ayant pas opté pour des peaux neuves à poils longs. Pour nous, tout se passe bien et malgré la douleur, je parviens à maintenir le rythme, et nous passons ainsi au Passo Paradiso et au Passo Presana en 15ème position, ce qui est extra, au vu des équipes internationales présentes au départ. Nous basculons dans la première descente avec un léger problème d'orientation que nous corrigeons bien en ne perdant que 2 places. La montée suivante est interminable, et je commence à avoir tellement mal au dos que je n'arrive plus à appuyer sur mon bâton droit, mais sans ralentir pour autant. La descente du Canalino se fait par un couloir bien gelé, et je vais faire une faute d'intérieur au milieu, qui va me valoir une belle chute sur 100m, et de bonnes brûlures à la fesse et au bras. La reprise de la 3éme montée va m'être fatale, car je n'arrive plus à surmonter le mal. Mon pas se raccourcit et ma cadence faiblit. Nous passons au Canonne de Cresta Croce, qui comme son nom l'indique, présente la caractéristique d'avoir une énorme croix en pierre, et un canon transporté à 3300m d'altitude en 1914 ! Ce sommet se franchit skis sur le dos, sur une très belle arête mixte, sécurisée avec des cordes. Après une courte descente, nous faisons la longue liaison glacière vers le Monte Adamello. Juste avant son ascension terminale, je marque un temps d'arrêt à une table de ravitaillement. Lors de ces quelques secondes, je vais recevoir un véritable coup de couteau dans le dos, et je suis maintenant bloqué au niveau des lombaires. La douleur est abominable. Willy me conseille de stopper là notre effort, et d'abandonner. Je ne peux pas m'y résoudre car Willy est venu depuis les Hautes-Pyrénées pour cette course. Je fais alors l'effort de repartir sans lui parler. Introspection intense, regard porté uniquement sur le bout de mes spatules, j'avance pas à pas vers le sommet. L'allure n'est pas forte, et nous sommes régulièrement doublés par d'autres équipes. Nous atteignons le sommet après un long portage des skis, puis une descente qui s'ouvre sur un panorama à couper le souffle. La suite du parcours, en altitude, va être un long calvaire de plus de 2 heures avant de basculer pour la dernière descente, qui va nous faire perdre 2000m de dénivelé pour rejoindre l'arrivée dans le village de Ponte di Legno. Derniers efforts et dernières souffrances, surtout dans le premier passage en course à pied de 4km, sur piste forestière bien raide, une petite remise des skis, et enfin 2km en courant à plat sur le bitume. Je suis exténué, le mental à zéro. Nous sommes 42ème sur 300 équipes, ce qui n'est pas si mal finalement. Bien sûr nous sommes déçus du résultat, mais fiers d'avoir passé cette ligne qui, pendant toute la compétition, m'a paru bien loin. Je garde quand même une bonne impression de ce périple, avec la bonne humeur et l'accueil des Italiens, la joie de voir les autres camarades et le partage intense avec Willy. Maintenant, il faut récupérer rapidement pour aller faire la mythique "Mezzalama" dans 15 jours."

Partager cet article

Repost 0
Published by ALAIN04850
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : alain bellagamba
  • alain bellagamba
  • : articles concernant le ski-alpinisme, la course à pied, le trail et le cross-country.
  • Contact

Profil

  • ALAIN04850
  • Passionné de sports de montagne et de course à pied, je pratique en amateur des compétitions de ski alpinisme, trail, course hors stade et cross country.
  • Passionné de sports de montagne et de course à pied, je pratique en amateur des compétitions de ski alpinisme, trail, course hors stade et cross country.

CONTACT

bellagamba.alain@orange.fr

Mon dénivelè 2015-2016

191000

Partenaires

Yogi Tea