Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 19:45
Sur la ligne à côté de David poncet
Sur la ligne à côté de David poncet

Çà y est ! L'hiver est bien arrivé et nous a rappelé qui est le maître des lieux.

Froid glacial, vent et visibilité moyenne ont amené les organisateurs de la 14ème édition de « La Belle étoile » à Prapoutel Pipay (38), à nous présenter un parcours de repli pour éviter les crêtes trop exposées et les pentes avalancheuses. C'est donc 1692 m d+ avec 4 montées que 150 furieux vont affronter en ce dimanche matin. Malgré l'absence de l'équipe de France partie en Andorre pour la 1ère étape de coupe du Monde, c'est un plateau de choix qui est présent au départ. Je m'échauffe très sérieusement pour ne pas souffrir du froid, mais j'en profite également pour dire bonjour à tous ces concurrents qui sont devenus au fil du temps des compagnons et des amis. Je suis heureux de retrouver Olivier le manager du Team Yogi Tea dont je porte les couleurs, il est toujours aussi gentil et attentionné. Pour le départ je me place en première ligne et au start nous partons pour une première montée sur piste non damée de 200 m d+ assez raide.

Le départ est donné

Le départ est donné

La Belle étoile 2016

Au sommet je bascule pour la descente aux environ de 10ème place, que je conserve après un repautage express et un début de 2ème montée dans une trace délicate car retracée du matin sur une couche de neige fraîche. Je double quelques pointures de la spécialité qui n'ont pas l'air bien dans leur assiette et je me place dans les skis de Julien Poquet. Je suis en 5ème position. A la fin de la montée nous mettons les skis sur le sac pour un portage en arrête assez facile mais beau. Je suis maintenant 4ème.

Sur l'arrête sommitale

Sur l'arrête sommitale

La Belle étoile 2016

A la bascule de la descente je suis doublé par Carl Frison-Roche, mais je prends sa trace et je le suit sans difficulté dans une bonne poudreuse qui nous permet de prendre face à la pente sans faire beaucoup de virages. Au repautage j'hésite à changer de peaux anti-recul car il fait vraiment froid, puis je fais l'erreur de remettre celle des deux premières montées. Je pars dans le skis de Carl et nous doublons François D'Haène qui rencontre des problèmes d'encollage de peaux. Assez vite je me rends compte que moi aussi j'ai ce soucis et je suis obligé de stopper dans un mauvais endroit pour changer mes peaux. J'en remets des nouvelles mais je ne suis pas serein car la semelle de mes skis est froide et je la trouve très lustrée. J'ai perdu beaucoup de temps et j'essaye de remonter vite vers Carl et François, mais à nouveau mes peaux lâchent et m'obligent à refaire la même manipulation avec une 3ème paires que j'ai dans le sac. La perte de temps est maintenant importante et j'ai perdu le contact avec la tête de course. Au 2/3 de cette montée nous empruntons une petite section sur piste légèrement descendante où je perds à nouveau une peau. Énervé j'enlève les deux, je fais cette liaison en position de descente, puis je remets une paire des anciennes peaux que j'avais pris soins de placer contre mon thorax pour réchauffer la colle. De toute évidence le fartage de la veille est trop dur et ma semelle de ski trop brossée. David Poncet vient de me doubler et je reprends la trace de montée 50 m derrière lui. Je fais un bel effort pour partir pour la troisième descente assez proche de lui et je le double assez vite. Au repautage je suis suivi de Thomas Pueyo dans mes skis. Je vois Florent Besses en ligne de mire avec Julien Poquet. Nous remontons sur eux, mais presque en haut de la montée je commence à reperdre mes peaux. Pour ne pas en changer je ralentis le pas et Thomas me double. Nous réalisons à nouveau le portage de la 2ème montée sur l'arrête, mais je ne peux revenir sur Thomas et Florent. Dans la dernière descente qui va très vite, je double Julien Poquet qui s'est légèrement blessé au genoux dans un amas de poudreuse et je franchis la ligne en 9ème position au général et deuxième vétéran derrière Ludovic Pommeret et juste devant David Poncet qui fait une magnifique course. Finalement j'ai sauvé les meubles ! A l'étude de ma montre GPS j'ai 3'48'' d'arrêt total dans la troisième montée ! Sans cette perte de temps j'aurais pu faire un beau résultat, mais c'est la course. Avec les conditions climatiques que nous avons eu, c'est d’ailleurs le cas de quelques autres compétiteurs. Quoi qu'il en soit c'est le genre de course vraiment formatrices qu'il est bon de faire de temps en temps. Merci aux organisateurs et à tous les bénévoles sur le parcours qui ont affronté ce froid et ce vent délirant.

Le podium vétéran. On a pas chaud !

Le podium vétéran. On a pas chaud !

VIDEO DE LA COURSE PAR STEHANE MOUGIN DSA

Partager cet article

Repost 0
Published by ALAIN04850
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : alain bellagamba
  • alain bellagamba
  • : articles concernant le ski-alpinisme, la course à pied, le trail et le cross-country.
  • Contact

Profil

  • ALAIN04850
  • Passionné de sports de montagne et de course à pied, je pratique en amateur des compétitions de ski alpinisme, trail, course hors stade et cross country.
  • Passionné de sports de montagne et de course à pied, je pratique en amateur des compétitions de ski alpinisme, trail, course hors stade et cross country.

CONTACT

bellagamba.alain@orange.fr

Mon dénivelè 2015-2016

191000

Partenaires

Yogi Tea