Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 05:56
Championnat de France équipes 2016 - La Grande Trace

Ces championnats de France par équipes resteront gravés dans les annales et dans la mémoires des compétiteurs. Des conditions météorologiques et nivologiques vraiment difficiles. Après des chutes de neiges assez pauvres, depuis la veille de la course il pleut sur le site de départ et la limite pluie neige se situe aux alentours de 1800m.

Je retrouve Wilfrid Jumère, mon coéquipier depuis 5 ans maintenant, pour le briefing à la salle des fêtes de Lus-la-Croix-Haute. Yannick Gast le directeur de course annonce tout de suite la couleur, nous allons faire un parcours de replis de 2400m de dénivelé avec 6 montées et descentes ainsi que 4 passages à pied, mais qui sera très exigeant physiquement et techniquement avec le couloir des 100 conversions !

Au petit matin nous essayons de nous échauffer sous un petit crachin par vraiment agréable. Il y a au départ 109 équipes prêtes à en découdre.

Photo Antoine Therizols
Photo Antoine Therizols

Au start nous partons pour une montée de 310m, qui va permettre d'étirer un peu ce peloton avant de se lancer pour la deuxième montée très technique et le fameux couloir. Avec Willy nous sommes bien positionnés comme convenu entre nous avant le départ. A l'avant de la course une équipe composée de Filipo Barrazuol et Nadir Maguet membres de l'équipe d'Italie, venus en voisins, ferraille avec Mathéo Jacquemoud associé à Léo Viret et l'équipe composée de Didier Blanc et Alexis Sevennec, tous membres de l'équipe de France séniors. Un peu plus loin derrière nous sommes dans le groupe des poursuivants avec quinze autres équipes. A la sortie des 100 conversions, sur une neige pas si mauvaise, l'ascension est entrecoupée d'un portage des skis. Je rate un peu l'accrochage des skis sur le sac et il me faudra un petit effort supplémentaire pour raccrocher les talons de Willy. A la sortie du portage je ne sais pas pourquoi, mais je n'arrive pas à rechausser mon ski gauche. Problème de fixations ou de chaussures ... Je ne le sais pas encore ?. Du coup je perds beaucoup de temps et 3 équipes nous doublent. Au passage à l'épaule de Corps vers 1800m il neige assez fort et immédiatement je commence à botter sous les peaux. L'accumulation de neige sous le ski est telle que je dois m'arrêter et changer les peaux. C'est également le cas de Ronan Moalic qui venait de me passer devant. Nous en profitions pour les doubler et reprendre notre course jusqu'au col de Corps, point culminant de cette longue montée. La descente débute dans le brouillard, sous la neige et une visibilité nulle. Nous basculons ensuite dans un couloir assez raide où la présence de végétation donne des repères, ce qui nous permet de skier plus en sécurité. Le maître mot du jour, vu l’humidité du manteau neigeux est de ne pas casser de matériel dans ces descentes.

Photo Antoine Therizols
Photo Antoine Therizols

Pour la troisième montée nous changeons de versant, mais la course va encore se durcir. Le début se fait en courant par manque de neige sur une portion. Nous nous trouvons en 9ème position à la bagarre avec les jeunes Baptiste Locatelli et Florian Sautel. Un long passage dans les arbres, une trace très raide, les skis qui zippent sur une neige lustrée par la pluie, des conversions entre les racines et les troncs, tout est compliqué et il faut pousser fort sur les bâtons pour ne pas reculer. Le physique est vraiment mis à rude épreuve. Je suis un peu en baisse de régime dans cette portion et je maintien mon allure derrière Willy avec le mental. Au sommet nous partons pour une courte descente en ski puis une longue partie pédestre avec les skis sur le sac. J'ai l'impression de faire un snow trail !

En bas nous remettons les peaux pour une courte remontée puis arrive un moment de grande incompréhension. Une bénévole nous dit que le parcours est modifié et qu'il faut que nous fassions une descente avec les peaux sous les skis pour une centaine de mètres, mais ses propos ne sont pas assurés et nous doutons un moment de la marche à suivre. Elle nous oblige à descendre et nous partons sans savoir où aller. Au bout d'un moment nous décidons d'enlever les peaux qui semblent inutiles et nous repartons vers le bas. Nous arrivons sur un échangeur avec les autres parcours de la course, réservé normalement au juniors, et cadets. On ne sait plus où aller. Finalement nous repérons des contrôleurs et nous remontons vers eux. En même temps nous sommes rejoints par l'équipe de Swann Juillaguet et Gédéon Pochat, qui étaient alors 5ème au général et nous partons derrière eux pour l'ultime montée assez longue. On ne sait plus exactement comment cette situation est possible, mais pris dans la course on est obligé d'avancer avec eux, tout en sachant qu'il n'est pas normal que nous ayons dépassé 3 autres équipes dans cette manœuvre, même si nous étions très proche d'elles au moment de cet imbroglio.

Championnat de France équipes 2016 - La Grande Trace

Dans cette dernière montée je retrouve toute mon énergie et nous restons au contact de Swann et Gédéon sans problème. Toutefois nous décidons de rester sagement derrière pour ne pas influer négativement sur leur course car nous ne savons ce qu'il se passe.

Dans la descente nous sommes rejoints par Emilien Bochet et Carl Frison-Roche, deux espoirs, mais nous franchirons la ligne d'arrivée juste devant eux, en 6ème position au général, grâce à une meilleure glisse des skis. Après 2h46 minutes de bataille et 2408m de dénivelé, nous sommes rincés, au propre comme au figuré, mais terriblement heureux d'avoir fait une belle course et de remporter pour la 5ème année consécutive le titre dans la catégorie des vétérans. Le titre national toutes catégories revient à Alexis Sevennec et Didier Blanc, devant Mathéo Jacquemeoud et Léo Viret, le podium étant complété par Steven Blanc et Aurélien Dunand-Pallaz.

Après une délibération du jury quand au problème généré par notre mauvais aiguillage, nous sommes reclassés en 9ème place au général, ce qui n'a d'incidence sur les podiums du championnat de France. On ne sais pas combien de temps nous avons gagné, mais j'ai un différentiel de dénivelé de 32 mètres en notre faveur. On ne saura jamais si nous aurions pu dépasser les autres équipes à la régulière lors de la dernière ascension !

Championnat de France équipes 2016 - La Grande Trace

Avec Willy nous sommes ravis de notre prestation et de notre nouveau classement dans le top 10 des équipes françaises.

Un grand merci aux organisateurs et aux bénévoles, à qui nous n'en voulons pas pour le mauvais aiguillage, pour le parcours proposé et les conditions météo qu'ils ont du supporter toute la semaine de préparation et le jour de la course. Chapeau !

Partager cet article

Repost 0
Published by ALAIN04850
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : alain bellagamba
  • alain bellagamba
  • : articles concernant le ski-alpinisme, la course à pied, le trail et le cross-country.
  • Contact

Profil

  • ALAIN04850
  • Passionné de sports de montagne et de course à pied, je pratique en amateur des compétitions de ski alpinisme, trail, course hors stade et cross country.
  • Passionné de sports de montagne et de course à pied, je pratique en amateur des compétitions de ski alpinisme, trail, course hors stade et cross country.

CONTACT

bellagamba.alain@orange.fr

Mon dénivelè 2015-2016

191000

Partenaires

Yogi Tea