Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 20:04

Le Matériel ?   Une fatalité !

 

alain-lionel.jpg

 Tout s'annonçait bien. Compétition proche de la maison de ma fille, équipe avec Lionel Jaccoud, beau temps et parcours grandiose.

Ce dimanche 06 mars 2011 je rejoints Lionel à Superdévoluy (05). La Grande Trace 2011 aura pour site le massif du Pic de Bure.

Une cinquantaine d'équipes sont alignées pour le parcours A qui fera 2700m D+ avec 5 montées.

Le départ est donné pour une première montée de 901m D+. Le rythme est moyen, on sent que la course va être longue. Lionel est juste derrière moi puis au bout de 300m il ralentit un peu. Il vient de casser un rivet de la boucle de serrage coup de pied de sa chaussure. Un petit arrêt et Lionel répare avec un Buff !!! Toutefois le maintien est mauvais, mais il compense. Nous restons un peu en retrait des équipes de tête et à la fin de cette ascension nous sommes 8ème. Lorsque Lionel arrive au dépautage je lui enlève une peau, mais au moment où je me baisse vers ses skis, je casse une cordelette kévlar de ma chaussure gauche. Décidement !

Nous partons pour une descente dans une neige plutôt bonne, mais en répartissant les efforts à cause de mon pied libre, je casse la deuxième cordelette de la chaussure droite cette fois. C'est dons avec les chaussures libres et position montée que je vais devoir faire toutes les descentes de la course !P3020024.jpg

Pour la deuxième montée de 395m D+ nous allons passer en portage avec les crampons, dans le Chourum de la traversée héroïque. Un grand moment ! Ce passage est magique avec une alternance de rocher et de neige. La pente est forte.

A la sortie nous remettons les skis pour une petite montée. Nous sommes avec l'équipe Bordin / Larose.

Pour la descente je profite de la ligne tracée par Lionel et je suis en déséquilibre permanent, sur le fil du rasoir en somme.

Nous repautons et repartons pour la 3ème montée de 514m D+. A notre portée se trouvent maintenant également l'équipe François D'Haene et Alexis Traub. Assez vite je m'aperçois que Lionel est dans le dur. Je lui donne l'élastique et nous remettons du rythme à notre course. Tout à coup Lionel me dit que quelque chose est cassé dans sa chaussure et lui fait mal pied. Nous continuons ainsi jusqu'à une petite depression. Lionel s'arrête franchement car il a le pied entaillé. On stoppe notre mouvement et là, stupeur, sa chaussure est coupée en deux morceaux au niveau du coup de pied. Elle ne tient plus que par la semelle ! La course est bien évidemment finie. Lionel me dit qu'il peut rentrer seul vers l'arrivée et avec entrain il m'encourage pour continuer et de me faire plaisir. Je vais dons ne pas m'en priver.

DSC_8277.JPGJe repars avec pas mal de retard accumulé par ces péripéties, mais très motivé. Immédiatement je mets le turbo et je boucle la fin des 200 derniers m D+ de cette montée à 1158 m/h. Je dépasse l'équipe Bordin/larose et je dépaute avec D'Haene/Traub. Le départ de cette descente est raide avec une main courante. Je suis bien content de la trouver, car avec mes chaussures à bascule je n'ai aucune marge. Au repautage j'ai pris quelques longueurs de retard, mais je repars à fond. Assez vite je vais dépasser D'Haene et Traub. Assez loin j'aperçois deux autres équipes que je ne peux encore identifier. Au passage je passe devant Jérémy Allemand qui vient d'abandonner pour un problème physique.

 portage.jpgDans les parties maintenant plus chaudes de la matinée je commence à botter et je dois claquer assez souvent mes skis pour les alléger. Je garde tout de même une allure rapide et je reviens maintenant sur une des deux équipes. Il s'agit de Gilles Gontharet et Thierry Jorioz. Dans la partie supérieure de cette montée il y a un portage avec cramponnage. J'accèlère dans cette portion et je reviens à leur contact au rechaussage. Dans la partie finale je les dépasse pour passer sur le plateau de Bure et ses grosses antennes au sprint. J'ai fais cette montée à 1042 m/h.

La descente qui suit est inquiètante, avec un fort dénivelé et un peu de navigation. J'essaye d'aller le plus vite possible mais c'est vraiment risqué avec mes chaussures défaites. Dans le tier inférieur, Gilles et Thierry me dépassent.

Pour la dernière montée, nous empruntons d'abord une piste forestière en skating, puis une remontée en peau. Je commence à avoir encore des début de crampes, décidement moi qui n'en avait jamais eu, j'ai ma dose cette saison !

Je tempère mes efforts, mais je reviens tout de même sur Gilles et Thierry. Dans la dernière courte descente nous restons ensemble pour passer la ligne d'arrivée en 3 heures 34 minutes.

A l'avant la course est gagnée par les talentueux Julien Brottet et Maxime Léger, devant Mathéo Jacquemoud / Filipo Riggi, puis Marc Buisson et Cyril Gignoux. En 4° position se classent Ludovic Pommeret et Valéry Chaix, juste devant Gilles Gontharet et Thierry Jorioz.

Pour ma part je suis content de ma performance individuelle, mais bien entendu très déçu de la mésaventure de Lionel. Je pense que nous aurions pu faire une belle fin de course et sans doute finir 5ème. Mais bon la compétition comprend égament la casse de matériel et autres tracas.

Maintenant place à la préparation pour la Pierra Menta.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ALAIN04850 - dans ski alpinisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : alain bellagamba
  • alain bellagamba
  • : articles concernant le ski-alpinisme, la course à pied, le trail et le cross-country.
  • Contact

Profil

  • ALAIN04850
  • Passionné de sports de montagne et de course à pied, je pratique en amateur des compétitions de ski alpinisme, trail, course hors stade et cross country.
  • Passionné de sports de montagne et de course à pied, je pratique en amateur des compétitions de ski alpinisme, trail, course hors stade et cross country.

CONTACT

bellagamba.alain@orange.fr

Mon dénivelè 2015-2016

191000

Partenaires

Yogi Tea