Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 13:11

La course en solitaire …

depart-copie-1.jpgPrivé du Tour du Rutor Extrème au dernier instant, faute de partenaire, je recherche une course pour le week-end. Il faut dire que le calendrier propose 4 compétitions en France, ce qui est beaucoup trop en si peu de temps. Finalement mon choix se porte rapidement sur le Grand Béal, car non seulement c’est celle qui est le plus proche de chez moi, mais surtout parce que j’ai la possibilité de faire équipe avec Nicolas Bonnet. L’inscription étant faite, je me prépare soigneusement pour ce rendez-vous. Nouveau coup du sort, Nicolas qui participe à l’épreuve de sprint le samedi matin, se blesse au dos en chutant dans un slalom. Il est forfait pour dimanche et c’est avec regret que je m’inscris sur le parcours individuel. Dimanche départ très matinal de la maison avec deux compétiteurs Ubayens, Ollivier Vincent et Caron Vincent, qui vont faire équipe sur le même parcours que moi. C’est un long parcours de 2156m d+ avec 5 montées et plusieurs passages à pied avec les crampons qui nous attend au départ de Brunissard. Au départ nous ne sommes pas très nombreux et je cible rapidement la concurrence. En individuel, seuls Florent Besse et mon ami Christian Garcin, le local de l’étape, peuvent être plus rapide que moi. Sur le parcours en équipe, l’écart est d’emblée énorme entre Adrien Piccot qui fait équipe avec Léo Viret, puis les autres concurrents. C’est contre eux que j’espérai me confronter avec Nicolas. Le départ est donné au coup de fusil, au sens propre du terme !, dans une pente glacée et raide. Tout le monde va alors être dépassé par une fusée en la personne de Vincent Caron, qui va passer en tête ce premier raidillon à fond. Très vite nous fondons sur lui puis nous le dépassons, mais sa démonstration était belle. le-couloir-gelee-41004-2.jpgA l’avant de la course, je me retrouve bloqué entre Léo Viret et Adrien Piccot. Florent Besse, en forme, nous suit à quelques mètres. Cette première ascension de plus de 700m d+, est rendue très technique et physique en raison du regel de la nuit sur la trace, nous forçons énormément sur les bras. Léo donne souvent des à-coups et cette allure ne me convient pas du tout. Tour à tour je me retrouve derrière Adrien ou Léo. Finalement j’arrive à me dégager un peu et je fais les derniers 200m d+ en tête. Peu avant le sommet, je suis dépassé par Adrien mais je reste dans ses skis. Je fais une manipulation rapide et je repars premier pour une descente dans une neige changeante suivant les versants. Pendant la première montée, dans les moments d’introspection que procurent les efforts intenses, j’avais décidé de les laisser partir devant, seuls, car je n’étais pas dans le même classement qu’eux et qu’il était inutile de prendre des risques, surtout dans les descentes. Je décide d’un coup de m’arrêter au milieu de la descente et de les laisser filer vers le prochain repautage devant moi. Cette réaction peut paraître bizarre, mais elle s’est imposée à moi. Pour la deuxième montée qui est aussi pénible physiquement  que la première, toujours à cause du regel, je force beaucoup moins et je gère mon effort. Dans la course individuelle j’ai fait le trou avec Florent Besse qui est maintenant assez éloigné de moi. La fin de cette montée passe par un portage des skis, la mise des crampons et un passage encordé sur une main courante. Un petit vent frais nous protège d’une journée très ensoleillée et de la chaleur que je crains toujours en course. C’est sans problème que j’entreprends la descente puis la remontée suivante, sans difficulté particulière. Nous retrouvons à cet instant la tête des concurrents du parcours B. J’ai le plaisir de dépasser le jeune Yohann Roth, qui est en tête de ce parcours et va le gagner. Il progresse bien et il sera sans doute un bon compétiteur dans les années à venir. La montée à venir est également rendue assez technique, avec la présence dans la trace dure, d’une fine couche de neige rapportée par le vent. Le posé du pied est délicat et il faut rester concentré. Après un court couloir et une petite descente à pied, la course traverse des pentes encombrées de rochers en direction de la face nord du Béal Traversier et du couloir gelé que nous allons gravir. A la jonction entre la descente et le repautage de montée, je ne trouve pas de contrôleur et j’hésite sur le tracé. Je continue à descendre quelques mètres, puis je me rends compte qu’il fallait repauter avant. Cette petite erreur est sans conséquence car j’ai de l’avance sur le second. Arrivé au pied du couloir, je mets les skis sur le dos, les crampons aux pieds et j’entreprends la plus belle partie du parcours. La vue au sommet du Béal traversier est magnifique. Je vois en passant des collègues du PGHM de Briançon, qui assurent la sécurité au sommet. Le début de la dernière descente vers Arvieux, où est jugée l’arrivée, se fait à pied dans les rochers et quelques bandes de névés. podium.jpgEnfin je mets les skis pour une descente assez piégeuse où je ne prends pas de risque inutile. Nous slalomons dans les arbres, puis les derniers 500m se font skis sur le sac en courant. Je passe la ligne sans être vraiment fatigué, mais heureux de ce beau parcours présenté par les Querassins. Heureusement qu’il reste cette compétition dans les Hautes-Alpes. Sur le parcours A individuel, je précède Florent Besse et Christian Garcin. En équipe, Adrien et Léo l’emportent sans véritable opposition. Mes copains Vincent Carron et Vincent Ollivier arrivent peu après et Vincent Ollivier  continue son apprentissage de la course. Il a déjà compris que le poids à transporter devait s’alléger vraiment pour pouvoir lutter à armes égales avec les autres. Un grand merci à l’organisation et aux bénévoles pour cette compétition qui j’espère sera reconduite l’année prochaine.

LA VIDEO DE LA COURSE


LES RESULTATS

Partager cet article

Repost 0
Published by ALAIN04850 - dans ski alpinisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : alain bellagamba
  • alain bellagamba
  • : articles concernant le ski-alpinisme, la course à pied, le trail et le cross-country.
  • Contact

Profil

  • ALAIN04850
  • Passionné de sports de montagne et de course à pied, je pratique en amateur des compétitions de ski alpinisme, trail, course hors stade et cross country.
  • Passionné de sports de montagne et de course à pied, je pratique en amateur des compétitions de ski alpinisme, trail, course hors stade et cross country.

CONTACT

bellagamba.alain@orange.fr

Mon dénivelè 2015-2016

191000

Partenaires

Yogi Tea