Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 19:03

  Le troisième coéquipier est trouvé.

Christian Garcin remplace Lionel Jaccoud.

Maintenant place à la préparation de la course.

Des nouvelles dès notre retour du Val d'Aoste Italien.

Repost 0
Published by ALAIN04850 - dans ski alpinisme
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 11:51

URGENT

 

MEZZALAMA.jpg  Avec Patrick RASSAT, nous recherchons d'urgence un troisième coéquipier pour la Mezzalama de samedi 30 avril 2011, afin de remplacer Lionel JACCOUD, blessé.

 

Si vous êtes intéressé ou si vous connaissez qulqu'un qui peut faire partie de l'équipe, contactez moi rapidement au numéro suivant :

06.65.15.70.03.

ou par mail : alain.bellagamba@club-internet.fr

Repost 0
Published by ALAIN04850 - dans ski alpinisme
commenter cet article
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 08:57

Deux français derrière deux espagnols

 

LAETITIA-ROUX---4-.JPG Kilian-Jornet-photo-Bild-Christian-Gamsjager-A1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Coupe du monde de ski alpinisme Laetitia Roux et William Bon Mardion deuxièmes du classement final derrière Mireia Miró Varela et Kilian Jornet Burgada

 

Samedi 16 avril à Zakopane en Pologne, finale tronquée de la coupe du monde de ski alpinisme. Les conditions de neige ont contraint les organisateurs et compétiteurs à se rabattre sur un parcours peu technique où la quasi-totalité des descentes s’est faite sur piste. Hommes, dames et jeunes se sont retrouvés sur un même parcours totalisant à peine 1303 mètres de dénivelé positif et 800 mètres de négatif. Le temps très chaud et ensoleillé du départ à vite tourné au mauvais, avec un brouillard qui a provoqué une mauvaise visibilité.

L’Italien Damiano Lenzi a remporté cette ultime étape devant le Savoyard William Bon Mardion et le Haut-Savoyard Didier Blanc. L’Espagnol Kilian Jornet Burgada, malgré une douleur au dos est parvenu à décrocher la cinquième place. Mireia Miró Varela devance la Suissesse Nathalie Etzensperger et Laetitia Roux, team Ecrins Hautes-Alpes. « J'ai eu beaucoup de mal à me mettre dans la course, constate Laetitia Roux. Mes muscles étaient contractés m'empêchant d'avoir un geste ample, fluide et une bonne stabilité d'appuis sur le long premier plat. Pas le jus suffisant non plus en montée pour tenter une attaque. Ma fin de saison est rude sur le plan physique et mental. Les 20 jours de courses dans mes jambes se sont fait cruellement ressentir! » Une finale un peu laborieuse pour Laetitia Roux qui ne doit pas occulter sa magnifique saison en coupe du monde avec une victoire, trois deuxièmes places et une troisième place, sur les cinq épreuves programmées.

 

Au classement général la championne du club Elite Hautes-Alpes prend la deuxième place derrière l’Espagnole Mireia Miró Varela. Chez les hommes victoire finale de Kilian Jornet Burgada devant William Bon Mardion, club multisports Arêches Beaufort. Laetitia Roux, avant de ranger définitivement ses skis et préparer sa saison de trail et course à pied en montagne va disputer le 30 avril, en équipe avec Mireia Miró Varela et Nathalie Etzensperger, le Trophée Mezzalama, long de 45 kilomètres et d’un dénivelé positif de 2862 mètres.

 

Kilian Jornet Burgada photos Bild Christian Gamsjäger

 

Classement final coupe du Monde 2011

Hommes

Senior : 1 Kilian Jornet Burgada, Espagne, 356pts, 2 William Bon Mardion, club multisports Arêches Beaufort, 343pts, 3 Martin Anthamatten, Suisse, 335pts, 4 Matteo Eydallin, Italie, 307pts, 5 Robert Antonioli, Italie, 235pts, 13 Didier Blanc, C.A.F. Haut Chablais Morzine, 167pts, 16 Buffet, Yannick, Praz montagne FFME, 131pts, 18 Nicolas Bonnet, team Ecrins Hautes-Alpes, 113 pts, 19 Valentin Favre, club ski alpinisme du Val d'Abondance 110 pts, 20 Alexis Sevennec, C.A.F. Haut Chablais Morzine, 110 pts, 22 Alexandre Pellicier, Etoile Sportive du Cormet, 86 pts, 23 Tony Sbalbi, Ertips ski alpinisme, Chamonix, 80 pts, 24 Grégory Gachet, club multisports Arêches Beaufort, 73 pts, 28 Florent Perrier, club multisports Arêches Beaufort, 39 pts…

 

Espoirs : 1 Michele Boscacci, Italie, 200pts, 2 Robert Antonioli, Italie, 190pts, 3 Marc Pinsach Rubirola, Espagne, 162pts, 5 Mathéo Jacquemoud, team Ecrins Hautes-Alpes, 116pts, 9 Adelin Favre, club Alpin Français Haut Giffre, 81pts, 11 Maxime Léger, team Isère montagne,74 pts, 13 Cyrille Gardet, club multisports Arêches Beaufort, 72 pts, 15 Mathieu Peyet, Luchon Haute Montagne, 62 pts, 16 Pierre-François Gachet, club multisports Arêches Beaufort, 60 pts, 17 Maxime Pradel, Luchon Haute Montagne, 57 pts, 19 Pierre Mouluquet, Le Mur, 52 pts, 20 Sébastien Vernaz Piemont, club ski alpinisme du Vald'Abondance, 50 pts, 22 Quentin Mercier, club multisports Arêches Beaufort, 42 pts, 25 Julien Pichot, Etoile Sportive du Cormet. 20 pts…

 

Dames

Senior : 1 Mireia Miró Varela, Espagne, 400pts, 2 Laetitia Roux, team Ecrins Hautes-Alpes, 370pts, 3 Nathalie Etzensperger, Suisse, 333pts, 15 Blandine Ducrest, C.A.F. Albertville84 pts, 19 Valentine Fabre, C.A.F. Causses Cévennes50 pts, 24 Emmanuelle Zanders, team Isère montagne,36 pts, 26 Sandrine Favre, club ski alpinisme du Val d'Abondance, 30 pts…

Espoir : 1 Mireia Miró Varela, Espagne, 200pts, 2 Mireille Richard, Suisse, 180pts, 3 Martina Valmassoi, Italie, 162pts, 7 Sandrine Favre, club ski alpinisme du Val d'Abondance, 66pts…

Repost 0
Published by ALAIN04850 - dans ski alpinisme
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 19:19

UNE BELLE EPREUVE, TRES EXIGEANTE ...

 

DSCF1776.JPG

  Une nouveauté pour cette 4ème édition de THE NORTHFACE TRANSVANOISE, avec une course de deux jours. Samedi un prologue sous forme de sprint et dimanche la grande course.

Je fais équipe avec Patrick Rassat, l'entraîneur de l'équipe de France de ski-alpinisme, très connu dans le monde du ski.

Samedi c'est donc un prologue sur le front des pistes de Pralognan qui nous attend. Il s'agit d'un sprint disputé par groupes de 4 équipes. Je ne fais pas des prouesses dans les manips, mais je réussi à rester au contact de Patrick. Nous terminons 8ème mais à 19  secondes seulement de la 2ème place !  Pourtant au départ de la grande course de dimanche nous aurons 2'15" de pénalités sur les 1er.

dsc03943Le départ est donné à 5h30. C'est donc un réveil très matinal qui ouvre cette journée chaude et ensoleillée. Sans être certain de mon niveau par rapport à Patrick, je prends en charge la corde de 15m obligatoire et l'élastique de traction. Par le jeu des bonus nous partons dans les équipes de tête. Il fait nuit et le regel  nous oblige à nous employer pour ne pas faire de faux pas. J'ai de bonnes sensations et nous remontons régulièrement sur les équipes parties de la 3ème à la 7ème position, avec dans nos talons nos adversaires les plus sérieux dans la catégorie vétérans, Gilles Gontharet et Thierry Jorioz. A l'avant Grégory Gachet - Steven Blanc, suivis de Franz Anrigo et Grégory Bombardeau sont déjà bien détachés avec leur bonus du prologue.

wxgygAs8rvb71302518369.jpgCette première montée de 1150m D+ se termine par l'arrête des Tombérés qu'il faut parcourir ski sur le dos avec des mains courantes et les longes. Je connais les lieux et je sais qu'il est préférable d'être le plus en avant possible. Je prends donc un peu Patrick à l'élastique pour augmenter notre rythme et nous parcourons ce passage en 6ème position, dans un groupe bien resserré. Au rechaussage des skis, Patrick chute et on part 8ème. Pas de chance pour la Paire Lionel et Alexis Bonnel, puisqu'Alexis arrache une partie de la semelle de sa chaussure et va être contraint à l'abandon.

La montée suivante vers le col des Séchettes (190m D+) ne change pas les positions, pas plus que celle de Moriond (200m D+), dont la descente présente la particularité d'être parcourue à pied en raison du manque de neige.

La suite de la course est plus sérieuse, avec une difficile et longue montée de 1070m D+ vers le sommet de la Réchasse qui culmine à 3200m d'altitude. Je reste derrière Patrick, qui donne une bonne cadence qui nous permet de distancer les vétérans et de rester à courte distance des équipes jouant la 3ème place au général. Nous dépassons Adelin Favre qui s'est blessé dans une chute et va abandonner peu après. Dans le dernier tiers de la montée, Patrick donne des signes de fatigue et ralentit. Je l'aide en le poussant avec mon bâton sur son sac et en l'encourageant de la voix. Après une courte ascension rocheuse pour accéder à l'arrête sommitale nous parcourons les derniers mètres où Patrick va bien se battre.

NKeG8WpFqXw21302513465.jpgUne courte descente nous amène sur la calotte glaciaire qu'il va falloir traverser encordés afin de remonter vers la pointe du Dard (3200m d'altitude). Dans cette longue traversée montante nous voyons toutes les équipes de tête et nous sommes 6ème. L'accés au sommet est particulièrement exigeant, avec 50m bien raides. La corde entre nous deux est  tendue à cet endroit et je puise profondément pour tirer Patrick dans les derniers mètres. Nous venons de faire les 2810m de dénivellation positive de ce parcours magnifique et il nous faut maintenant regagner l'arrivée 1800m plus bas. Au début nous partons toujours encordés et Patrick gère super bien ce passage en nous faisant alterner les accélérations avec la corde sur les replats. Au désencordement nous fondons sur l'équipe Boisier-Brunet, que nous lâchons dés le lac des Vaches. Il faut rester bien concentrés dans cette descente peu enneigée et parsemée de rochers. Nous quittons les skis dans les derniers mètres pour passer la ligne en 5ème position au scratch et vainqueur de notre catégorie.

DSCF1779.JPGSuperbe course d'équipe, pendant laquelle nous nous sommes très bien entendu avec Patrick. Le résultat est bon et la journée exceptionnelle.

La compétition est gagnée par le duo Grégory Gachet - Steven Blanc, devant Franz Anrigo - Grégory Bombardeau , suivis des frère Meynet.

 

Après une bonne douche, un bon repas et la remise des prix un peu tardive, il ne me reste plus que 5h00 de route pour rentrer à la maison !  

 

 

Les résultats

Repost 0
Published by ALAIN04850 - dans ski alpinisme
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 14:46

Tout seul au soleil

 

P3030161.JPG

  Cette édition 2011 du Grand Béal aura été marquée par son temps ensoleillé et exceptionnellement chaud. Du reste c'est un parcours modifié qui a été proposé aux 130 compétiteurs rassemblés à Brunissard. Pas de passage au Béal traversier en raison du risque important d'avalanches lié à cette canicule.

Une nouveauté cette année avec l'organisation d'un relais par équipe le samedi précédent la course. Pour diverses raisons je n'ai pu m'y présenter, ni assister au briefing.

Dimanche matin je prends mon dossard au restaurant bordant la ligne de départ, mais aucune indication ne m'est donné sur le profil ou l'itinéraire. Seul Nicolas Bonnet m'a donné sommairement le programme en m'annonçant 5 montées de même dénivelé pour un total de 2850m D+.

P3030158.JPGJe m'aligne sur le parcours A en individuel. C'est en fait le même course que les équipes et nous nous retrouvons tous pour un départ commun. Je cerne rapidement la concurrence, avec Nicolas Lebrun (champion du monde de X-Terra), Caron Scrimgeour (Chamonix) et Christian Garcin le local de l'étape.

Au start je pars résolument devant avec Romain Philipp (parcours B). dans mes skis Nicolas Bonnet et Tony Sbalbi, qui font le parcours en équipe, puis Nicolas Lebrun, veulent rapidement augmenter l'allure. Je suis dépassé peut après le premier mur raide et je me cale en 4ème position. Après 250m D+ le pas s'accélère encore et je décide de ne pas y répondre pour ne pas me mettre dans le rouge tout de suite. Nicolas Lebrun reste au contact à l'avant. Je me dis qu'il ne va pas tenir longtemps et je me réserve pour accélérer lorsqu'il lachera prise. En fait il ne lachera jamais. Trés fort aujourd'hui il va mettre la pression aux deux membres de l'équipe de France qui doivent s'employer pour le garder derrière eux.

P3030163.JPGLors du premier dépautage je suis donc déjà seul dans ma course mais encouragé par Ridha, un copain de travail (merci pour les photos). Christian Garcin n'est pas loin mais j'ai de la marge. Au départ de la deuxième montée vers le col de la Rousse, sur un petit replat, je perds mon ski gauche. Je rechausse et je perds .... ma peau anti-recul !  Je change de peau et je repars, mais Christian Garcin s'est rapproché dangereusement. Je remets donc un peu de rythme pour le distancer et le tenir à distance de sécurité. Au col de la Rousse la course est jouée pour moi, sauf incident technique. A l'avant Tony et les deux Nicolas ne faiblissent pas et mon allure un peu réduite me suffit pour gérer les retours de l'arrière. La troisième ascension technique et superbe nous fait passer à un petit col suivi d'un portage skis sur le sac. Au sommet je retrouve deux copains du PGHM de Briançon qui me demandent de faire attention dans le début de la descente qui arrive, car l'équipe de tête vient de déclencher une petite plaque. Je soigne dons la première traversée, mais arrivant trop lentement pour un faux plat montant, je vais être obligé de pousser dur sur les bâtons. La 4ème montée nous fait repasser au col de la Rousse, mais une fois au col nous poursuivons sur une arrête assez raide et technique, suivie d'un portage en traversée où nous utilisons les longes pour nous assurer au-dessus d'une barre rocheuse.

P3030160.JPGLa descente qui doit nous amener à la 5éme montée, est assez mauvaise au départ et il faut rester concentré. Comme je n'ai pas été à fond depuis le départ, je décide de tout donner dans l'ultime ascension, mais qu'elle n'est pas ma surprise de constater qu'il s'agit en fait d'une courte remontée de 30m en pas de patineur, avant de filer très vite vers l'arrivée. Je passe finalement la ligne en deuxième position au scratch individuel (premier vétérans), derrière l'intouchable Nicolas Lebrun. Christian Gracin termine 3ème et Caron Scrimgeour 4ème. En équipe Nicolas Bonnet et Tony Sbalbi l'emportent haut la main, ( Ils sont également premiers du scratch de la course) devant deux très sympathiques coureurs Sylvain Arnaud et Romain Marin-Lamellet, suivis par l'équipe d'Ertips J.François Etienne et Jean-Philippe Telmon.

DSCF1772.JPGLa suite c'est une très bonne ambiance, la joie de retrouver mon ami Italien Fabrizzio Armando qui fini 5éme en individuel, un super repas à Arvieux et une cérémonie des podiums marquée par les bourdes à répétitions de l'organisateur qui fera même monter sur le podium féminin un coureur Italien au cheveux longs et au doux prénom d'Andréa ! Terrible.

J'espère à l'année prochaine pour monter cette fois au sommet du Béal.

Pour l'heure je vais me préparer sérieusement pour samedi et dimanche prochains, avec la Transvanoise où je fais équipe avec Patrick Rassat l'entraîneur de l'équipe de France.

 

Les RESULTATS

Repost 0
Published by ALAIN04850 - dans ski alpinisme
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 14:33

Dans le "Dur" le mauvais jour !

 

-affiche-rois-mage-01_02_2011.jpg

 

 Initialement j'avais prévu de participer à la  course des Tre Rifugi en Italie, mais l'opportunité de faire équipe avec Lionel BONNEL, m'a finalement attiré vers la vallée de la Maurienne et sa traversée de Valfréjus à Bardonecchia.

Je rejoins Lionel chez lui la veille de la course. Au reveil j'ai un peu la pression car faire équipe avec un compétiteur de la qualité de Lionel Bonnel est un honneur que je n'ai pas envie de décevoir.

Au départ de la course il y a 25 équipes sur le grand parcours de 2000m D+, 5 montées dont trois portages et de 21kms.

 Il y a 5 ou 6 équipes pour jouer le podium.

Dès le départ je donne une bonne accélération et nous nous retrouvons à trois équipes devant. Nous entamons très vite un portage avec les crampons dans le couloir des militaires. Lionel est devant suivi de Ludo Pommeret. Je suis un peu en retrait avec Valéry Chaix le coéquipier de Ludo. Laurent Novéro, victime de la perte d'une peau peu avant le portage, et Yann Gérome ne sont pas loin. Je n'ai pas des sensations extraordinaires et je suis un peu inquiet.

2763436707.jpgAu sommet du couloir Valéry et Ludo repartent un peu devant et repautent très vite pour la deuxième montée de 300m D+ vers le col du petit argentier. Lionel repasse devant, suivi de Ludo et je m'intercale devant Valéry. Nous faisons la manip suivante ensemble et repartons juste derrière eux pour la troisiéme ascension de 300m à nouveau vers "Barraque Poste". Dans cette montée Lionel prend au plus court et je le suis. Ca monte raide et nous provoquons une coupure avec Ludo et Val. Au sommet nous devons avoir une trentaine de secondes d'avance. Le départ pour la 4ème montée assez plate mais longue de 700m D+ se passe bien. J'arrive à tenir les skis de Lionel, puis tout à coup je commence à plafonner. Je n'affectionne pas trop les parties plates et le cardio est bloqué. Je fais encore un peu illusion jusqu'au passage du refuge du Thabor, où nous trempons nos lèvres dans un thé chaud offert par les sympathiques gardiens. 050-Rois-Mages-2011.JPGEn me retournant je vois que Ludo qui a pris Valéry à l'élastique, reviennent sur moi. Lionel est facile et me précède d'une cinquantaine de mètres. J'essaye de remettre un peu d'allure, mais en forçant sur les bras je me fais mal au dos. Nous arrivons à un portage des skis et c'est là que je vais ma faire remonter, puis dépasser par Ludo et Valéry. Sur l'arrête qui suit nous remettons les skis et je recolle. Lionel me donne un gel,  puis nous faisons un nouveau portage plus long et là je ne peux pas suivre le rythme. Je vois Ludo, suivi de Lionel et de Val, s'éloigner rapidement. Ils courent comme des chamois et moi je suis scotché. Au sommet Lionel m'attends et me donne encore une fois un coup de main pour enlever les peaux. Nous faisons une descente rapide pour arriver à dernière montée de 300m. Lionel me dit de tout donner et je vais essayer de le faire. Nous remontons un peu sur l'équipe de tête, sans doute que Valéry n'est pas au mieux. Derrière l'équipe Novéro-Gérome semble distancée définitivement.

podium-scratch.jpgLa dernière longue descente vers l'arrivée est parfois piègeuse à cause d'un balisage pas toujours évident à voir. Nous passons la ligne au refuge des  "Re Magi", avec 1'55" de retard sur Ludo et Val.

Belle bagarre quand même et belle victoire de ce duo bien accordé. Je suis déçu, surtout pour Lionel qui méritait la victoire, mais mon physique n'était pas au rendez-vous. Tant-pis !

Malgré tout la course était très belle, dans un beau décor de montagne, un soleil généreux, une belle organisation et un repas frugal au refuge.

Maintenant place à la récupération pour sans doute participer au Grand Béal dimanche prochain.

 

Les  RESULTATS

Repost 0
Published by ALAIN04850 - dans ski alpinisme
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 19:34

Longue, dure, magnifique et de belles rencontres

 

DSCF1743.JPG

  Avant toute considération, la Pierra Menta est avant tout le partage d'un effort hors du commun avec un coéquipier. Pour cette édition 2011, qui est également ma première participation à cet évènement, j'ai la chance et l'honneur de faire équipe avec Andréa Peron, compétiteur Italien, qui est un ancien champion de cyclisme professionnel.

 

JOUR 1 :  C'est un temps maussade, avec de la pluie au départ puis de la neige lourde qui nous attend pour cette étape de 2620 mètres et quatres montées. Dans la raquette de départ nous ressentons la nervosité et la motivation de toutes les autres équipes. Au start le sprint est lancé sur un rythme endiablé. J'ai beaucoup de mal à me situer parmis la foule des compétiteurs. Il faut attendre le milieu d'un mur raide pour que les position et l'allure se stabilisent. Je suis bien placé et la forme est là. 3695_pm_J1_cjocelynchavy1.jpgAu premier dépautage j'attends Andréa qui est un peu en retrait. Lors de la deuxième montée je me retrouve avec de nombreux coureurs que je fréquente lors des autres compétitions et les groupes de iveaux se font assez rapidement. Je dois temporiser mon allure dès le milieu de cette longue ascension de 1300m afin de rester avec Andréa. Nous maintiendrons ainsi notre position pour le reste du tracès pour arriver à la 43ème place. Ce n'est pas l'objectif que je m'étais fixé, mais avec le niveau des autres concurrents celà reste honorable. A l'avant la bataille à fait rage entre les équipes Italiennes et la paire mixte Kilian Jornet - Didier Blanc.

L'après-midi est consacrée à la récupération et la préparation de l'étape de vendredi.

3730_pm_J2_cjocelynchavy1.jpgJOUR 2 : Habituellement il s'agit de l'étape longue, mais pour cette année c'est un parcours de 2207m D+ qui nous attend. La première montée courte de 80m, un dépautage express, un retour non moins rapide au Planay pour une remontée au "pas des vaches", marquent le début de cette étape. J'ai de très bonnes jambes et je n'ai pas besoin de forcer pour rester bien placé. Au sommet j'attends à nouveau Andréa, puis nous partons pour deux nouvelles ascensions de plus de 500m chacunes, où je vais trirer Andréa à l'élastique. La neige est bien meilleure que la veille et les spectateurs plus nombreux. C'est l'effet du soleil !  3741_pm_J2_cjocelynchavy11.jpgNous jouons au chat et la souris avec plusieurs équipes tout au long de la course. Les connivences sont de mises avec Marc Arvin-Bérod, Ludo Pommeret, Valéry Chaix, Cyril Gignoux, Alexis Bonnel, Steph Roguet, Fred Gentet, Maxime Léger, Julien Brottet, Olivier Chacornac, Philippe Céran et bien d'autres, avec qui je me retrouve tour à tour. C'est bien agréable et l 'ambiance compétitive est bonne. Pour la dernière descente nous prenons une longue pente à la neige changeante, suivie d'un portage en courant. Andréa va perdre un bâton et glisser sur les fesses. Cela suffira pour perdre 3 places en quelques secondes. La desnisté d'équipes est telles qu'aucune erreur n'est permise pour garder sa place. Nous prenons la 45 ème place de l'étape et gagnons une position au général en étant maintenant 42ème. Devant Kilian et Didier ont pris les devants.

3750_pm_J3_01.jpgJOUR 3: La poisse avec la météo. Mauvais temps, visibilité réduite, pluie au départ. Pas de passage au Grand Mont cette année. Je suis déçu, moi qui en révais. L'étape fera 2456m D+ avec deux passages au col de la Forclaz où les très nombreux spectateurs du Samedi se sont ammassés. Dans la première longue montée de plus de 1100m D+ je vais tirer andréa assez fort et laisser pas mal de forces. Le passage dans la foule est extra et rempli d'émotions. Lors de la dernière montée, Andréa qui a trouvé de bonnes sensations, va marquer une allure soutenue. Je m'accroche mais c'est dur. Je paye le tractage du début d'épreuve. Le dernier couloir à pied, raide et aux marches inégales me parait interminable. Heureusement les encouragement des spectateurs au sommet va me motiver pour ne pas trop faiblir. Dernière descente scabreuse dans laquelle je vais prendre une bonne gamelle sans conséquence heureusement. La neige est difficile à skier et il faut être vigilent. Nous passons la ligne 42éme.

3779 pm J4 cjocelynchavy1JOUR 4: Dernier jour de course,, pour une étape courte de 1345m D+. Dès le réveil j'ai de bonne sensations même si une forte douleur aux cervicales me rappelle la chute de samedi.

Départ ultra rapide et je sers les dents (ça se voit ! car pour le fun je pars avec Kilian (casque rouge) et suis 2ème à droite).  Dans la première montée deux portage skis à la main, une belle bagarre dans des conversions pas évidentes au fond d'un ravin et surtout le beu temps enfin de la partie. Un vrai plaisir et une bonne forme.  3783_pm_J4_cjocelynchavy5.jpgJe tempère l'allure pour ne pas trop distancer Andréa qui lui aussi est en forme. Nous allons faire une belle étape. Nous nous sommes fixés comme challenge de dépasser les deux équipes qui nous précédent.

Dans la dernière ascension de cette Pierra Menta, je vais donner la vitesse du pas et Andréa va bien y répondre. Nous ratrappons quelques équipes et basculons pour la descente finale. J'aperçois rapidement l'équipe slovaque qui nous précédait au général. Un équiper semble avoir chuté. Nous mettons le turbo et passons la ligne d'arrivée avec un ultime portage pour passer l'arche en courant. Nous gagnons les deux places espérées pour finir 40ème au classement général.

 

Avec Andréa nous sommes heureux de notre course, de notre rencontre, du résultat honorable et de l'amitié partagée.

 

 

 

Nous prenons une photo avec les magnifiques vainqueurs de ctte 26ème édition, Kilian Jornet-Burgada et Didier Blanc. IMG_1716.jpg

 

 

 

Tous les résultats

 

 

 

Repost 0
Published by ALAIN04850 - dans ski alpinisme
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 07:59

Derniers préparatifs et dernières infos

 

Ambiance-Pierra-Menta-photo-Jocelyn-Chavy---11-.jpg

 

  Article de presse rédigé par Robert Goin :

 

Ski Alpinisme : 17 au 20 Mars Pierra Menta à Arêches-Beaufort, Laetitia Roux et Mireia Miro Valera deux équipières en or !

 

Laetitia Roux et Mireia Miro Valera constituent le duo féminin choc de la 26ème édition de la Pierra Menta. La skieuse de Réallon et la jeune Espagnole ont conquis onze médailles dont 5 en or aux championnats du monde 2011 de ski alpinisme et sont première et deuxième du classement provisoire de la coupe du monde.

Pierra-Menta-2010-Laetitia-Roux-et-Mireia-Miro-Valera-en-ac.jpgEn 2010 elles ont terminé deuxièmes de la Pierra Menta. « Après de rudes batailles sur les épreuves individuelles, nous sommes coéquipières sur cette compétition mythique et sur les courses par équipe à venir, déclare Laetitia Roux. La Pierra Menta avec ses 4 étapes et 10000 mètres de dénivelé positif est complètement différente des coupes du monde individuelles que nous avons disputées jusqu'à présent. Il va falloir gérer correctement des efforts plus longs. Notre objectif est de gagner! » Les Italiennes Francesca Martinelli et Roberta Pedranzini, déjà victorieuses de la Pierra Menta à quatre reprises, sont parmi leurs plus sérieuses adversaires.

Kilian Jornet Burgada photo Joan Miró IMG 9503[2]L’Espagnol Kilian Jornet Burgada triple champion du monde 2011 et vainqueur de la Pierra Menta en 2008 et 2010 est engagé avec le Haut-Savoyard Didier Blanc. « La Pierra Menta c'est la Mecque du ski alpinisme, affirme Kilian Jornet Burgada. Une épreuve très dure, un violent effort d’environ trois heures pour les plus rapides à renouveler pendant quatre jours sur des traces très techniques. C'est aussi l’extraordinaire ambiance apportée par les milliers de spectateurs massés sur les belles arêtes. Toute l'élite du ski alpinisme est présente et la victoire peut se jouer à quelques secondes. Avec Didier, nous allons faire le mieux possible, donc lutter pour la victoire, même si cela va être très difficile! »

Autres grosses pointures Yannick Buffet, Praz montagne FFME qui fait équipe avec l’Italien Denis Brunod ; William Bon Mardion club multisports Arêches-Beaufort associé au Suisse Martin Anthamatten et Alexandre Pellicier, Etoile Sportive du Cormet, en course avec Florent Perrier, club multisports Arêches-Beaufort. Très redoutables aussi deux équipes italiennes. L’une composée de Denis Trento et Damiano Lenzi et l’autre de Guido Giacomelli et Lorenzo Holzknecht.

Quatre étapes en boucle autour d’Arêches-Beaufort au lieu-dit Le Planay, sont programmées pour un total avoisinant 10000 mètres de dénivelé positif et 75 kilomètres. Les itinéraires peuvent être changés jusqu’au dernier moment en fonction du manteau neigeux et des conditions météorologiques. Un parcours spécifique de deux étapes est prévu pour les jeunes.

www.pierramenta.com

 

Pierra Menta

Les équipes avec des Bas et Haut-Alpins

Dames : Laetitia Roux, team Ecrins Hautes-Alpes, Mireia Miro Valera, Barcelonne.

Hommes : Mathéo Jacquemoud, team Ecrins Hautes-Alpes, François Cazzanelli, Breuil Cervinia. Jérémie Gachet CAF Cluses, Nicolas Lebrun, Digne les Bains. Alain Bellagamba, CAF Ubaye, Andréa Peron, S.C Azzuri del Cervinio. Eric Pelloux, ASPTT Gap, Yannick Aboulikam, club multisports Arêches-Beaufort.

Jeunes : Romain Philipp, team Ecrins Hautes-Alpes, Léo Viret, team Isère montagne.

 

portageParoles de Sudistes

« Mon coéquipier Ubayen David Poncet, est malheureusement malade depuis le début de la saison. J'ai donc changé de partenaire et je vais courir avec Italien Andréa Peron, ancien champion cycliste professionnel médaillé d'argent aux jeux olympiques de Barcelone en 1992 et qui totalise 9 participations au tour de France. Je ne connais pas exactement son niveau en ski alpinisme, mais nous nous sommes fixés une place dans le 20 premiers. C’est ma deuxième saison de compétition et je n'ai jamais couru la Pierra Menta. Son succès vient de l'ampleur du parcours et de son organisation. C'est la compétition populaire, la plus connue au monde avec le passage mythique du Grand Mont le samedi.» Alain Bellagamba.

 

« En 2010 j’avais terminé troisième de la Pierra Menta jeunes et François Cazzanelli avec un autre équipier était deuxième. C’est notre première saison en catégorie espoir. Notre objectif sur la Pierra Menta est d’être dans le top 10 toutes catégories et sur le podium espoir. Je suis pour le moment cinquième du classement général de la coupe du monde espoir et François est quatorzième. » Mathéo Jacquemoud.

 

« L’an dernier, on a signé avec Jérémie Gachet le vingt et unième temps scratch de la Pierra Menta et on espère cette fois-ci se hisser dans le top 20. Je dispute quelques courses de ski alpinisme pour le plaisir avant tout mais également dans le cadre de ma préparation physique. Mon objectif majeur 2011 est le championnat du monde Xterra et le circuit Américain, toujours dans cette discipline. » Nicolas Lebrun.

 

crédit : photos Jocelyn Chavy et   crédit : Foto Sintesi.

 

PARCOURS 2011

profil-des-parcours.jpg

 

Repost 0
Published by ALAIN04850 - dans ski alpinisme
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 20:04

Le Matériel ?   Une fatalité !

 

alain-lionel.jpg

 Tout s'annonçait bien. Compétition proche de la maison de ma fille, équipe avec Lionel Jaccoud, beau temps et parcours grandiose.

Ce dimanche 06 mars 2011 je rejoints Lionel à Superdévoluy (05). La Grande Trace 2011 aura pour site le massif du Pic de Bure.

Une cinquantaine d'équipes sont alignées pour le parcours A qui fera 2700m D+ avec 5 montées.

Le départ est donné pour une première montée de 901m D+. Le rythme est moyen, on sent que la course va être longue. Lionel est juste derrière moi puis au bout de 300m il ralentit un peu. Il vient de casser un rivet de la boucle de serrage coup de pied de sa chaussure. Un petit arrêt et Lionel répare avec un Buff !!! Toutefois le maintien est mauvais, mais il compense. Nous restons un peu en retrait des équipes de tête et à la fin de cette ascension nous sommes 8ème. Lorsque Lionel arrive au dépautage je lui enlève une peau, mais au moment où je me baisse vers ses skis, je casse une cordelette kévlar de ma chaussure gauche. Décidement !

Nous partons pour une descente dans une neige plutôt bonne, mais en répartissant les efforts à cause de mon pied libre, je casse la deuxième cordelette de la chaussure droite cette fois. C'est dons avec les chaussures libres et position montée que je vais devoir faire toutes les descentes de la course !P3020024.jpg

Pour la deuxième montée de 395m D+ nous allons passer en portage avec les crampons, dans le Chourum de la traversée héroïque. Un grand moment ! Ce passage est magique avec une alternance de rocher et de neige. La pente est forte.

A la sortie nous remettons les skis pour une petite montée. Nous sommes avec l'équipe Bordin / Larose.

Pour la descente je profite de la ligne tracée par Lionel et je suis en déséquilibre permanent, sur le fil du rasoir en somme.

Nous repautons et repartons pour la 3ème montée de 514m D+. A notre portée se trouvent maintenant également l'équipe François D'Haene et Alexis Traub. Assez vite je m'aperçois que Lionel est dans le dur. Je lui donne l'élastique et nous remettons du rythme à notre course. Tout à coup Lionel me dit que quelque chose est cassé dans sa chaussure et lui fait mal pied. Nous continuons ainsi jusqu'à une petite depression. Lionel s'arrête franchement car il a le pied entaillé. On stoppe notre mouvement et là, stupeur, sa chaussure est coupée en deux morceaux au niveau du coup de pied. Elle ne tient plus que par la semelle ! La course est bien évidemment finie. Lionel me dit qu'il peut rentrer seul vers l'arrivée et avec entrain il m'encourage pour continuer et de me faire plaisir. Je vais dons ne pas m'en priver.

DSC_8277.JPGJe repars avec pas mal de retard accumulé par ces péripéties, mais très motivé. Immédiatement je mets le turbo et je boucle la fin des 200 derniers m D+ de cette montée à 1158 m/h. Je dépasse l'équipe Bordin/larose et je dépaute avec D'Haene/Traub. Le départ de cette descente est raide avec une main courante. Je suis bien content de la trouver, car avec mes chaussures à bascule je n'ai aucune marge. Au repautage j'ai pris quelques longueurs de retard, mais je repars à fond. Assez vite je vais dépasser D'Haene et Traub. Assez loin j'aperçois deux autres équipes que je ne peux encore identifier. Au passage je passe devant Jérémy Allemand qui vient d'abandonner pour un problème physique.

 portage.jpgDans les parties maintenant plus chaudes de la matinée je commence à botter et je dois claquer assez souvent mes skis pour les alléger. Je garde tout de même une allure rapide et je reviens maintenant sur une des deux équipes. Il s'agit de Gilles Gontharet et Thierry Jorioz. Dans la partie supérieure de cette montée il y a un portage avec cramponnage. J'accèlère dans cette portion et je reviens à leur contact au rechaussage. Dans la partie finale je les dépasse pour passer sur le plateau de Bure et ses grosses antennes au sprint. J'ai fais cette montée à 1042 m/h.

La descente qui suit est inquiètante, avec un fort dénivelé et un peu de navigation. J'essaye d'aller le plus vite possible mais c'est vraiment risqué avec mes chaussures défaites. Dans le tier inférieur, Gilles et Thierry me dépassent.

Pour la dernière montée, nous empruntons d'abord une piste forestière en skating, puis une remontée en peau. Je commence à avoir encore des début de crampes, décidement moi qui n'en avait jamais eu, j'ai ma dose cette saison !

Je tempère mes efforts, mais je reviens tout de même sur Gilles et Thierry. Dans la dernière courte descente nous restons ensemble pour passer la ligne d'arrivée en 3 heures 34 minutes.

A l'avant la course est gagnée par les talentueux Julien Brottet et Maxime Léger, devant Mathéo Jacquemoud / Filipo Riggi, puis Marc Buisson et Cyril Gignoux. En 4° position se classent Ludovic Pommeret et Valéry Chaix, juste devant Gilles Gontharet et Thierry Jorioz.

Pour ma part je suis content de ma performance individuelle, mais bien entendu très déçu de la mésaventure de Lionel. Je pense que nous aurions pu faire une belle fin de course et sans doute finir 5ème. Mais bon la compétition comprend égament la casse de matériel et autres tracas.

Maintenant place à la préparation pour la Pierra Menta.

 

Repost 0
Published by ALAIN04850 - dans ski alpinisme
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 20:42

Coupe du monde de ski alpinisme : trois champions du monde en forme

Kilian-Jornet-Burgada--photo-Joan-Miro-IMG_9503-2-.jpg

 

Mireia Miró Varela, Kilian Jornet Burgada et Laetitia Roux, champions du monde 2011 de ski alpinisme ont confirmé leur statut en dominant le dimanche 6 mars dans le Vall Martello en Italie, la quatrième étape de la coupe du monde. Mireia Miró Varela, Kilian Jornet Burgada se classent premiers et Laetitia Roux, club Elite haute-Alpes est deuxième.

Laetitia-Roux-photo-Joan-Miro-IMG_0871-1-.jpgLes Haut-Savoyards Alexis Sevennec et Tony Sbaldi prennent la neuvième et vingt et unième places. Le Haut-Alpin Nicolas Bonnet termine onzième, le Savoyard Grégory Gachet quatorzième. William Bon Mardion a abandonné.

Le circuit senior espoir homme, long de 13,8 kilomètres additionnait quatre montées et descentes pour un dénivelé positif de 1757 mètres. Le tracé sénior espoir dames, comportait trois montées et descentes sur 9,5 kilomètres et un dénivelé positif de 1347 mètres. « Une très belle course, constate Kilian Jornet Burgada. Du départ à l’arrivée j’ai bien géré mes efforts et ressenti de bonnes sensations. En prime la neige était poudreuse, le soleil généreux et les montagnes splendides. Je gagne devant deux jeunes skieurs Robert Antonioli et Marc Pinsach. Ils promettent pour l'année prochaine. »

Mireia-Miro-Varela-photo-Joan-Miro-IMG_0854-1-.jpgAu classement général de la coupe du monde avant la dernière étape le 16 avril à Zakopane en Pologne, Mireia Miró Varela et Laetitia Roux sont confortablement installées sur la première et deuxième place. Kilian Jornet Burgada, classé uniquement sur trois étapes est deuxième derrière l’Italien Matteo Eydallin et s’affirme comme le favori.

 

Les classements

Dames : 1 Mireia Miro Varela, Espagne, 1:31'20. 2 Laetitia Roux, team Ecrins Hautes-Alpes, 1:32'48. 3 Nathalie Etzensperger, Suisse, 1:40'51.4 Francesca Martinelli, Italie, 1:42'25.5 Gabrielle Magnenat, Suisse, 1:43'16…

 

Hommes : 1 Kilian Jornet Burgada Espagne, 1:51'35. 2 Robert Antonioli, Italie, 1:54'44. 3 Marc Pinsach Rubirola, Espagne, 1:55'20. 4 Pietro Lanfranchi, Italie, 1:56'16... 9 Alexis Sevennec, C.A.F. Haut Chablais Morzine, 1:59'23. 11 Nicolas Bonnet, team Ecrins Hautes-Alpes, 2:01'59. 14 Grégory Gachet, club multisports Arêches Beaufort, 2:02'31. 21 Tony Sbalbi, Ertips ski alpinisme Les Houches 2:10'47…

(article rédigé par R.GOIN)

 

Repost 0
Published by ALAIN04850 - dans ski alpinisme
commenter cet article

Présentation

  • : alain bellagamba
  • alain bellagamba
  • : articles concernant le ski-alpinisme, la course à pied, le trail et le cross-country.
  • Contact

Profil

  • ALAIN04850
  • Passionné de sports de montagne et de course à pied, je pratique en amateur des compétitions de ski alpinisme, trail, course hors stade et cross country.
  • Passionné de sports de montagne et de course à pied, je pratique en amateur des compétitions de ski alpinisme, trail, course hors stade et cross country.

CONTACT

bellagamba.alain@orange.fr

Mon dénivelè 2015-2016

191000

Partenaires

Yogi Tea